X-Files : on a vu le premier épisode de la nouvelle saison… Et c'est bien !

Mardi 6 Octobre 2015

 

Le premier épisode de la nouvelle version de X-Files a été présenté le 6 octobre 2015 en avant-première mondiale, lors du Mipcom de Cannes. Treize ans après, la magie n'a pas disparu. Ouf !

C’était sans doute le retour le plus attendu de l’année ! A la retraite depuis treize ans, Mulder et Scully, les deux agents spéciaux du FBI, ont repris du service pour une (mini) saison 10 de six épisodes qui sera diffusée en janvier sur les écrans américains (et quelques mois plus tard sur ceux de M6). Dans le grand auditorium du Palais des Festivals, à Cannes, l’attente était à son comble pour découvrir ce « reboot ». Premières impressions.

Le passé a bon goût !
Dès le générique, on comprend (et on l’applaudit !), que Chris Carter, le père artistique de la série, n’a pas décidé de faire table rase du passé. Le générique, avec son célèbre sifflement qui revient en écho, est toujours là, familier et inchangé. Et puis, il y a ce duo mythique de la télé qui se reconstitue devant nos yeux, et dont on comprend en une demi-seconde qu’il va fonctionner comme aux plus belles heures : David Duchovny, alias Fox Mulder, qui a abandonné ses costumes bcbg de l’époque pour des tenues plus relax (tout comme sa barbe de trois jours !) et Gillian Anderson, alias Dana Scully, qui, elle, n'a pas pris une ride. Il y a treize ans, quand on les a quittés, ces deux-là vivaient sous le même toit. Aujourd’hui, s’ils se sont séparés, leurs sentiments restent plus ambigus que jamais. Impression que nous confirmera Chris Carter : les sinuosités de leur drôle de relation vont largement nourrir la saison 10.

Pour le reste, aussi, le reboot multiplie les clins d’œil au passé. Notons le retour de Skinner, le directeur adjoint du FBI, personnage qui existait déjà, il y a treize ans. L’homme à la cigarette revient aussi de façon mystérieuse (il faudra l’expliquer dans les prochains épisodes !) : personnage clé de la mythologie X–Files, qui est au centre de la théorie du complot extra-terrestre, il était supposé avoir brûlé ! Goûtons enfin tous ces plans et gimmicks façon X-Files de la grande époque, comme ces hommes en uniformes, filmés de nuit, une torche à la main, et plus généralement toutes ces lumières de clair obscur qui donne aussi son ambiance à la série…

L’intrigue
Rangés des voitures (heu, pardon, des extra-terrestres), Scully opère dans une clinique. Mulder, lui, reste obsédé par les « aliens », comme il le dit lui-même dans la séquence d’ouverture de l’épisode, où il jette un regard rétrospectif sur sa vie. Sollicités par un télévangéliste (un nouveau personnage dans la série), le tandem va accepter bon gré mal gré de se reformer et d’examiner le cas d'une jeune femme qui dit avoir été abusée et fécondée par des extra-terrestres. Une histoire trouble qui sera le point de départ de nouveaux développements fleurant bon la conspiration. Treize ans après les avoir fermé, le FBI va ainsi se décider de rouvrir les dossiers X-Files… et à rappeler notre tandem de choc. On ne vous en dira pas plus ici, mais la bonne idée scénaristique, c’est d’avoir imposé de nouveaux développements davantage portés sur la conspiration humaine que sur les aliens. Une façon de renverser la table, et de connecter à des thématiques sans-doute plus raccord avec l’époque, son contexte international tendu par la guerre et le terrorisme religieux, et les scandales d’Etat comme Wikileaks. Obama traverse d’ailleurs ce premier épisode, de façon furtive…

Un habillage plus « techno » et moderne
En treize ans, X-Files a gagné en modernité et en "virilité" : images de satellite, d’écrans tactiles, de vidéosurveillance, scènes de guerre et de combat, la série joue avec les technologies de l'époque. Elles sont loin les années 1990…

Au détour d’une séquence plus légère d’ailleurs, Murder et Scully se croisent même autour d’un véhicule Uber, clin d’œil à l’époque. Soyons rassurés : ce X-Files des années 2015 n’a définitivement rien d’une série « ubérisée » !

Conclusion
Retour réussi. On a hâte de voir la suite. A l’issue de la projection, Chris Carter, prudent, mais optimiste, a confié qu’il n’y avait pas de raison particulière à ce qu’une saison 11 de la série ne soit pas bientôt lancée, si le succès est là pour la dixième bien sûr.


Eric Le BOURHIS (tele-loisirs.fr)


 
 

 
INFOS à suivre :

 
 

THE LAST SHIP de retour sur W9, le... !

 
A LA UNE - la semaine dernière :

 
 
Un nouveau spin-off pour "Doctor Who" !

 

 
 
Panthers : braquages en série à la fin octobre sur Canal+

 

 
 





Le Netflix du vintage : l'INA lance son abonnement VOD à 2,99 euros !

 
  Au service de la France : la série d'espionnage façon OSS 117 fin octobre sur Arte


 

 
  Plus belle la vie : un prime inédit pour découvrir l'identité de l'Enchanteur





 


 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégorie

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
 
 
Le BLOG






 
Pour nous contacter
  destination-series@orange.fr
L'audience des séries
Le JDS : le journal des séries  
Ca ira mieux demain  
Le coup de projecteur  
Les dix minutes chrono  
DALLAS LNG MODERN TALKING
Les mystérieuses cités d'or Thomas Anders
   
   
- DESTINATION SERIES - 2001/2019 -