Dallas a 40 ans : Télé Star a rencontré Bobby, Sue Ellen, Lucy et Ray Krebbs

Mardi 1 Mai 2018

Lancée en avril 1978 sur la chaîne CBS puis sur TF1 en 1981, Dallas est vite devenue une série culte. Quarante ans plus tard, nous sommes retournés à Southfork retrouver Bobby, Sue Ellen, Lucy et Ray Krebbs. Rencontre et souvenirs.

A la fin des années 70, le ranch de Southfork a accueilli pendant deux mois chaque été une équipe de tournage venue filmer les extérieurs d'une série qui allait entrer dans l'histoire de la télévision : Dallas ! C'est là, entre la piscine, le barbecue, le patio ou les écuries, que l'on a vu la famille Ewing s'aimer... et encore plus souvent se déchirer. Situé à quarante kilomètres de la ville de Dallas, le ranch est aujourd'hui devenu un musée dédié à la série (16 $ l'entrée, mugs et t-shirts à gogo). Fin mars, il a accueilli la fête des 40 ans de la série... Nous y étions.

Quel est votre meilleur souvenir de tournage ?

Patrick Duffy : Les tournages ici, à Southfork. À Los Angeles les gens étaient blasés, mais à Dallas, ils venaient par centaines nous regarder travailler, nous applaudissaient quand on entrait dans un restaurant le soir. C'était fou !

Linda Gray : Cette famille que l'on s'est constituée, au fil des saisons de la série. On est devenus des amis, y compris avec nos familles respectives.

Charlene Tilton : Quand les scénaristes ont écrit une intrigue où je me fiançais à un homme, Kit, qui allait se révéler homosexuel. C'était révolutionnaire à l'époque.

Steve Kanaly : En 1988, Brad Pitt a joué pendant trois épisodes le petit ami de la fille de Jenna, alias Priscilla Presley. Aujourd'hui, je peux donc dire que j'ai déjà tourné avec Brad Pitt, et ça m'amuse beaucoup ! (Il rit.)

Les vêtements étaient extraordinaires. En avez-vous gardé après l'arrêt de la série en 1991 ?

P.D. : Oui ! J'ai conservé la veste que Bobby porte dans sa toute première scène, à son arrivée au ranch, dans sa voiture, avec Pamela. Et qu'il porte aussi dans le dernier épisode, en 1991, lorsqu'il entend les coups de feu tirés par JR (Larry Hagman).

L.G. : Rien ! Les robes sont restées la propriété de CBS et les bijoux étaient faux. Il n'y avait donc rien à garder. Mais je me souviens de sermonner en riant Larry Hagman, qui emportait parfois des bibelots en disant "Ça ira très bien chez moi". (Elle éclate de rire.)

C.T. : Oui ! Une veste en daim à franges que Lucy portait souvent. C'est maintenant ma fille qui la porte, elle trouve ça vintage !

S.K. : En fait, j'ai tout gardé, chapeaux, ceintures, bottes, car je m'habillais avec mes propres vêtements et accessoires !

À quoi ressemble votre vie, aujourd'hui ?

P.D. : Je vis dans l'Oregon, j'ai deux garçons et suis le grand-père de quatre petits-enfants !

L.G. : Je viens de mettre en vente ma maison de Los Angeles, où j'ai vécu quarante-cinq ans et élevé mes deux enfants. Il est temps de tout changer !

C.T. : Je vis à Nashville (Tennessee), j'ai une fille qui a fait de moi la très heureuse grand-mère d'un petit bébé de 17 mois

S.K. : Je vis dans un ranch en Californie, j'ai deux filles et deux petits-enfants.


Denis GUIGNEBOURG (telestar.fr)








 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Facebook >
jimmysabater.com >
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégorie

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
 
 
Le BLOG






 
Pour nous contacter
  destination-series@orange.fr
L'audience des séries
Le JDS : le journal des séries  
Ca ira mieux demain  
Le coup de projecteur  
Les dix minutes chrono  
DALLAS LNG MODERN TALKING
Les mystérieuses cités d'or Thomas Anders
   
   
- DESTINATION SERIES - 2001/2019 -