"Private Banking" : Arte diffuse la mini-série suisse le...

Mercredi 6 Juin 2018

 
 
La fiction suivra l'arrivée d'une femme à la tête d'une banque familiale suisse dans un secteur en plein bouleversement.

 

Quand le monde de la finance vacille. Le jeudi 28 juin, Arte programmera en première partie de soirée une mini-série suisse, "Private Banking". Celle-ci se concentre sur une banque familiale, celle des Weyer, dont le fondateur, Leopold, est brutalement terrassé par une crise cardiaque et placé en coma artificiel. Dès lors, la guerre de succession est ouverte et voit sa fille illégitime, Caroline (Stephanie Japp), catapultée à la tête de l'établissement bancaire, comme il le souhaitait.

Considérée comme le mouton noir de la famille, elle exerçait jusque-là le métier de thérapeute auprès de toxicomanes à la campagne. Malgré les réticences de son compagnon Stéphane, incarné par Bruno Todeschini, elle accepte cette mission temporaire et peut compter sur le soutien du bras droit de Leopold Weyer, Edi Luchsinger. Cette jeune femme au caractère bien trempé entend profiter de sa position pour instaurer un nouveau modèle bancaire éthique et transparent. Il faut dire que les banques privées suisses sont en pleine tourmente avec la levée du secret bancaire et l'instauration des échanges automatiques de données entre pays.

Une vérité bien sombre


Avec l'aide d'Edi, Caroline ne va pas tarder à exiger que Marco Antonelli, un de ses proches collaborateurs, ferme les comptes des clients qui usent de montages financiers douteux pour échapper au fisc. Grâce à plusieurs rencontres, la jeune femme va découvrir son père sous un autre jour. Et alors que la justice s'intéresse de plus en plus à Marco et qu'Edi se révèle bien différent de ce qu'il semblait être, elle va finir par découvrir ce que cache la prospérité familiale. Caroline se retrouve dès lors face à un dilemme : doit-elle rester fidèle à ses idéaux et informer le public ou se taire pour sauver la banque et protéger ses employés ?

Entre décryptage des pratiques bancaires et drame familial, la qualité de cette mini-série dirigée par Bettina Oberli et co-produite par Arte a été saluée par deux récompenses au Schweizer Fernsehfilmpreis, le prix du film de télévision suisse.


Christophe GAZZANO (ozap.com)







 
 
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 





 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégorie

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
 
 
Le BLOG






 
Pour nous contacter
  destination-series@orange.fr
L'audience des séries
Le JDS : le journal des séries  
Ca ira mieux demain  
Le coup de projecteur  
Les dix minutes chrono  
DALLAS LNG MODERN TALKING
Les mystérieuses cités d'or Thomas Anders
   
   
- DESTINATION SERIES - Fajet - 2001/2018 -