Etienne Chicot est mort...

Mercredi 8 Aout 2018

 
L'acteur français s'est éteint hier soir à l'âge de 69 ans.

 

Un visage connu du grand public. Hier soir, "Le Film Français" a annoncé le décès du comédien Etienne Chicot à l'âge de 69 ans. L'acteur français s'est principalement démarqué dans sa carrière en endossant des rôles de second plan dans des comédies et des thrillers. Il a également joué dans des téléfilms à la télévision et dans des pièces de théâtre.

Du "Crocodile du Botswanga" à "Da Vinci Code" en passant par "Starmania"

En 1974, il a démarré sa carrière en incarnant Lars dans "On n'est pas sérieux quand on a 17 ans" d'Adam Pianko. Sa prestation à l'âge de 22 ans lui a permis ensuite d'enchaîner de nombreux rôles au cinéma dans les années 1970 et 1980. Ainsi, il est apparu aux génériques du "Bon et les Méchants" de Claude Lelouch, "Monsieur Klein" de Joseph Losey, "La Tortue sur le dos" de Luc Béraud, "Pour la peau d'un flic" d'Alain Delon, "Mortelle Randonnée" de Claude Miller, "Subway" de Luc Besson ou encore "Kamikaze" de Didier Grousset. Par ailleurs, sa performance en 1974 dans l'opéra-rock "Gomina" lui a offert quelques années plus tard la chance d'intégrer la troupe de "Starmania". Dans la comédie musicale, il incarnait "Zéro Janvier", le milliardaire qui chantait "Le Blues du Businessman".

Au début des années 2000, sa carrière a pris une nouvelle tournure avec des participations à des films à plus gros budget. Ainsi, il a joué dans "Gomez et Tavarès" de Gilles Paquet-brenner, "L'Empire des loups" de Chris Nahon, "Palais Royal !" de Valérie Lemercier et le thriller américain "Da Vinci Code" dans le rôle du Lieutenant Collet. En 2011, Etienne Chicot a endossé le personnage de Monsieur Jourdain, maître d'esclaves, dans "Case Départ" de Lionel Steketee et Fabrice Eboué. Ces deux derniers lui ont de nouveau donné un rôle en 2014 dans "Le Crocodile du Botswanga". Ces dernières années, il a également été aperçu dans "Supercondriaque" de Dany Boon, "On a marché sur Bangkok" d'Olivier Baroux et "Hiboux" de Ramzy Bédia.

Voix de "Code Lyoko", visage d'"Evidemment" de France Gall

En parallèle, il a obtenu un Molière en 1989 pour son rôle au théâtre dans "Une absence" de Loleh Bellon. Il est aussi monté sur la scène en 1995 pour "Noces de Sable" de Didier Van Cauwelaert et en 2009 pour "Le facteur sonne toujours deux fois" de Jamais M. Cain. A la télévision, les téléspectateurs ont pu le découvrir dans "Les Cordier, juge et flic", "Navarro", "Commissaire Moulin", "Commissaire Valence", "La Crim'", "Louis la Brocante", "Hold-up à l'italienne", "Nicolas Le Floch", "Chefs" et "La petite histoire de France". A noter qu'il apparaît dans le clip vidéo de la chanson "Evidemment" de France Gall, sorti en 1988, et qu'il donne la voix au père de Laura dans le dessin animé "Code Lyoko Evolution".


Florian GUADALUPE (ozap.com)







 
 
 
 
 
 
 
 
 
Facebook >



 
jimmysabater.com >
 
 
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégorie

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
 
 
Le BLOG






 
Pour nous contacter
  destination-series@orange.fr
L'audience des séries
Le JDS : le journal des séries  
Ca ira mieux demain  
Le coup de projecteur  
Les dix minutes chrono  
DALLAS LNG MODERN TALKING
Les mystérieuses cités d'or Thomas Anders
   
   
- DESTINATION SERIES - Fajet - 2001/2018 -