"Eden" : Arte lance sa série française événement le...

Jeudi 11 Avril 2019

"Eden"
 
Avec cette mini-série, le réalisateur Dominik Moll se saisit pour la première fois d'un thème d'actualité : celui des réfugiés.
 

Un groupe d'une cinquantaine de migrants débarque sur une plage en Grèce au milieu des vacanciers. Ce contraste saisissant ouvre la mini-série "Eden", réalisée par Dominik Moll ("Harry, un ami qui vous veut du bien"), que la chaîne Arte programmera les jeudis 2 et 9 mai prochains à 20h55, à raison de trois épisodes par soirée, avec l'actrice Sylvie Testud pour interpréter un des rôles principaux.

Co-produite par les pôles français et allemand d'Arte et le groupe ARD et présentée en compétition officielle à Séries Mania 2019, "Eden" propose une approche réaliste de l'accueil des réfugiés sur le continent européen à travers le destin de plusieurs personnages : une douzaine de protagonistes pour cinq destins répartis dans trois pays d'Europe.

Plusieurs histoires s'entremêlent à travers le continent : à Athènes, Amare et son frère Daniel sont accueillis dans un camp dirigé par Hélène (Sylvie Testud), qui défend un projet de gestion privée des flux de réfugiés ; à Mannheim en Allemagne, Silke et Jürgen décident d'héberger un jeune Syrien, Bassam, ce qui contrarie leur fils unique Florian... Enfin, à Paris, les Syriens Hamid et Maryam demandent l'asile politique, aidés par un journaliste qui enquête sur les exactions du régime de Bachar el-Assad.

 

Une approche réaliste

Pour le réalisateur Dominik Moll, plus habitué aux atmosphères étranges dans ses précédentes oeuvres, s'attaquer à un tel sujet d'actualité a représenté un défi important. "Pour donner un aperçu de sa complexité, passer par le récit de destins individuels me paraissait être l'approche la plus juste", se justifie-t-il dans le dossier de presse de présentation. Avant de poursuivre : "Il fallait trouver un équilibre entre ce souci de véracité, la vérité de nos personnages en tant que vecteurs d'émotion, et la nécessité de construire une fiction".

Cette volonté d'authenticité se retrouve tant dans les choix des lieux de tournage, entre autres le camp de réfugiés Skaramagas près d'Athènes, que du cast avec la participation de réfugiés syriens arrivés en Europe au cours de l'été 2015. Enfin, pas moins de cinq langues originales sont parlées dans la série (allemand, français, anglais, grec et arabe).


ozap.com







 

 
 
 
 
 
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégorie

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
 
 
Le BLOG






 
Pour nous contacter
  destination-series@orange.fr
L'audience des séries
Le JDS : le journal des séries  
Ca ira mieux demain  
Le coup de projecteur  
Les dix minutes chrono  
DALLAS LNG MODERN TALKING
Les mystérieuses cités d'or Thomas Anders
   
   
- DESTINATION SERIES - 2001/2019 -