Lucifer (S4): Tom Ellis parle de la saison plus courte et de la nudité sur Netflix

Samedi 11 Mai 2019

Tom Ellis se confie sur la saison 4 plus courte de Lucifer et sur la liberté acquise chez Netflix par rapport à la nudité et le langage.

Lucifer revient dans deux jours sur Netflix. Après le sauvetage de la série par la plateforme les fans auront droit à une saison 4 de 10 épisodes. Si cela paraît trop court, pour Tom Ellis, c’est une bonne chose pour la série.

Dans une interview à TV Line, l’acteur principal de Lucifer a confié : “Honnêtement, je pense que c’est meilleur pour la série. Quand on fait 22 épisodes, il est difficile de garder la tension dramatique. En gros, on doit trouver le moyen de faire du remplissage. Mais ce format signifie que notre histoire se distille de sorte que chaque épisode est bien plus riche. C’est plus dense et les enjeux sont plus haut à chaque épisode.”

De plus, les épisodes sont dévoilés en une fois ce qui permet aux gens de binger. “Les gens se font 10 épisodes en un week-end maintenant,” note Ellis.

De son côté, Lesley-Ann Brandt (Maze) compare le nouveau format à celui de Spartacus, série dans laquelle elle a joué : “On filme 13 épisodes puis on présente notre bébé espérant que tout le monde le trouve mignon et veut en voir plus.”

Etre sur Netflix signifie aussi que Lucifer peut repousser les limites qui étaient imposées par un Network comme Fox. La série a l’option de pousser le langage et la nudité si elle le souhaite.

Ellis confie que Netflix était “très clair sur le fait qu’ils ne veulent pas que la série change parce qu’ils pensent que la série pour laquelle tout le monde a exprimé de l’amour est celle qu’ils souhaitent voir.”

Il ajoute : “Si nous étions un peu tentés par ces nouvelles limites – ou l’absence de limites – le charme de la série réside dans le fait que nous devions travailler autour de choses même si la nature de la série était ce personnage pervers et méchant. Ça a toujours été plus une suggestion, et c’est plus amusant.”

Il est vrai que sur la Fox, la série avait pour défi de jouer avec les interdictions et s’en amusait beaucoup. C’était un challenge et ils ont réussi à détourner certaines choses. Désormais, ils sont plus libres mais ne devraient pas en abuser.

Cela étant dit : “Il y a des moments où certains personnages sont capables de dire ce qu’ils veulent, bien que Lucifer lui-même soit un peu plus raffiné que cela », a suggéré Ellis. Et dès l’épisode 1, “il y a un peu plus de chair, mais pas seulement à cause du passage sur Netflix, mais à cause de l’histoire.”

Lucifer revient ce mercredi 8 mai sur Netflix.


Source : TVLine / Crédit ©Netflix







 

 
 
 
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégorie

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
 
 
Le BLOG






 
Pour nous contacter
  destination-series@orange.fr
L'audience des séries
Le JDS : le journal des séries  
Ca ira mieux demain  
Le coup de projecteur  
Les dix minutes chrono  
DALLAS LNG MODERN TALKING
Les mystérieuses cités d'or Thomas Anders
   
   
- DESTINATION SERIES - 2001/2019 -