The Mandalorian: une série digne héritière de la 1ère trilogie...

Mardi 19 Novembre 2019

Kuiil et le Madalorien incarné par Pedro Pascal

NOUS L'AVONS VU - Avec son style western, ses plans léchés, des effets artisanaux et ses personnages cultes, la série de Disney+ pourrait bien être la très belle pièce manquante du puzzle "Star Wars".

Disney+ frappe un grand coup pour son lancement avec sa première grande série exclusive : The Mandalorian. Directement tirée de l'univers Star Wars, la série propose de suivre un chasseur de prime du peuple des Mandaloriens. Les fans connaissent bien ce peuple grâce au personnage culte de Boba Fett, l'homme masqué qui traquait Han Solo avec son grappin et son jet-pack. Reconnaissables grâce à leurs tenues et leurs casques à la visière singulière, les Mandaloriens restent néanmoins bien moins connus que les Jedi ou les Sith. 

 

Disney+ a donc décidé d'explorer ce pan obscur de l'histoire de Star Wars en faisant le pari du retour aux origines. La série raconte les aventures de ce chasseur de prime joué par l'acteur Pedro Pascal (Oberyn Martell dans Game of Thrones). Les événements se déroulent dans la droite suite de la trilogie originelle, cinq ans après la fin du Retour du Jedi. L'Empire a connu sa chute et une nouvelle République a été instaurée après les actions héroïques de Luke Skywalker, de la princesse Leia et de Han Solo.

C'est le réalisateur Jon Favreau (Le Roi Lion, de nombreux films du Marvel Cinematic Universe...) qui est aux manettes de ce projet. Par son cadre, sa réalisation et son esprit, The Mandalorian a l'esprit western des débuts. On retrouve une myriade de races extraterrestres de l'univers Star Wars, des personnages taiseux en pleine négociation pour un contrat, des vaisseaux bons pour la décharge et des coups de blasters qui résonnent dans le désert. 



À l'heure où nous écrivons ces lignes, seuls les deux premiers épisodes de la saison 1 de The Mandalorian ont été diffusés par Disney+ qui a fait le choix stratégique de l'épisode hebdomadaire. Des épisodes bien plus courts que l'on aurait pu croire : 38 minutes pour le pilote et 30 minutes pour le deuxième.

Aymeric Parthonnaud (rtl.fr)









 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégorie

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
 
 
Le BLOG






 
Pour nous contacter
  destination-series@orange.fr
L'audience des séries
Le JDS : le journal des séries  
Ca ira mieux demain  
Le coup de projecteur  
Les dix minutes chrono  
DALLAS LNG MODERN TALKING
Les mystérieuses cités d'or Thomas Anders
   
   
- DESTINATION SERIES - 2001/2020 -